Il ne sert à rien de faire des demi-mesures si nous voulons vraiment « en toutes choses aimer et servir » Dieu.

Écrit par misioneras

01/03/2024

Le discernement

Décider de quelque chose dans la vie est un art : l’art de savoir choisir, et pour cela, le discernement est nécessaire. N’oublions pas que, sans cet art, nous naviguons en pleine mer et risquons de perdre l’horizon. Parmi les causes de cette désorientation, il y a ce que saint Ignace appelle les « affections désordonnées », qui ralentissent ou font dévier notre bateau. Il est donc important de se maintenir en ordre. Pour ce faire, nous devons reconnaître le désordre en nous-mêmes et le réparer avec détermination. En effet, la grâce est à la mesure de la détermination. Cependant, nous devons donner du temps au temps, en acceptant que cet ordre vital ne s’acquiert pas du jour au lendemain.

Avec le discernement, nous canalisons le désir qui naît dans notre cœur de « chercher et trouver la volonté divine » dans notre vie. Il nous aide à marcher – lentement mais sûrement – vers Dieu. Sans oublier qu’à chaque pas, nous marquons notre parcours. En ce sens, la question de saint Ignace (« où vais-je et vers quoi ? ») nous empêche de perdre de vue le but. Il vaut donc la peine de s’arrêter pour faire le point, pour écouter et donc pour choisir en conséquence. Bien sûr, ce ne sera pas notre seul mérite. La réponse est un don descendant. Comme la pluie et le soleil, toute grâce et tout bien reçu viennent d’en haut.

Bien sûr, sur le chemin, nous rencontrerons aussi bien des aides que des dangers. Nous rencontrerons des consolations, des mouvements intérieurs par lesquels « l’âme s’enflamme d’amour pour Dieu, son Créateur et son Seigneur ». Mais nous rencontrerons aussi la désolation, l’agitation, l’obscurité, la perte des sens ou la chute à terre et le découragement. Dans ces cas, saint Ignace nous suggère de « ne pas bouger », mais d’attendre simplement le calme et la sérénité pour continuer avec lucidité vers le but désiré.

Le discernement est nécessaire sur le chemin de notre vie, mais pas seulement dans les grandes occasions difficiles, mais aussi dans les occasions les plus quotidiennes. En effet, nous devons « trouver Dieu en toutes choses », aussi petites soient-elles. C’est précisément dans les plus petites choses que nous préparons l’esprit aux plus décisives. Pour ceux pour qui les petites choses ne sont rien, les grandes choses ne sont rien.

Melissa Vázquez

0 commentaires

HÉROÏNES DE TOUS LES TEMPS

HÉROÏNES DE TOUS LES TEMPS

Le père Frédéric Fornos S.J., directeur international du réseau mondial de prière du pape, rappelle que "dès le début, Jésus a accueilli des femmes comme disciples, ce qui était une nouveauté dans la société de l'époque. Marie, la mère de Jésus, occupait une place...

PROMOTION PARTAGEE DES VOCATIONS

PROMOTION PARTAGEE DES VOCATIONS

Le 10 mars dernier, nous avons rendu visite aux jeunes qui se préparent au sacrement de la confirmation, dans la paroisse de San Francisco Javier - Okinawa (Santa Cruz - Bolivie), dont le curé est Juan de la Cruz, qui a accueilli l'équipe avec une grande ouverture...

JESUS VIT !

JESUS VIT !

Jésus ressuscité inspire la communion des cœurs et une profonde intimité, il encourage la capacité à construire des ponts et à établir des relations sans barrières. Là où un "nous" émerge, au-delà d'un "je" ou d'un "tu", quelque chose de nouveau est généré, une tombe...