Vers un nous de plus en plus grand.

Written by misioneras

24/09/2021

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS POUR LA JOURNÉE MONDIALE DES MIGRANTS ET DES RÉFUGIÉS 2021.

Nous, origine et fin

Dieu nous a créés hommes et femmes, êtres différents et complémentaires pour former ensemble un nous destiné à être de plus en plus grand, avec la multiplication des générations. Dieu nous a créés à son image, à l’image de son être un et trinitaire, communion dans la diversité. Et il nous destine à créer un nous, à inclure toute la famille humaine, tous les peuples : « C’est ici la demeure de Dieu parmi les hommes ! Il habitera parmi eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux » (Ap 21,3).

Nous sommes tous dans le même bateau et nous sommes appelés à nous engager pour qu’il n’y ait plus de murs qui nous séparent, qu’il n’y en ait plus d’autres, mais un seul nous, grand comme toute l’humanité.

Catholicité, ouverture à l’universalité

Son Esprit nous permet d’embrasser chacun pour créer une communion dans la diversité, en harmonisant les différences sans jamais imposer une uniformité qui dépersonnalise. Dans la rencontre avec la diversité des étrangers, des migrants, des réfugiés et dans le dialogue interculturel qui peut naître, nous avons la possibilité de grandir en tant qu’Église, de nous enrichir les uns les autres.

Nous ne devons pas avoir peur de rêver et de le faire ensemble comme une seule humanité, comme compagnons d’un même chemin, comme fils et filles de cette même terre qui est notre maison commune, tous frères et sœurs (cf. Fratelli tutti, 8).

https://www.vatican.va/content/francesco/es/messages/migration/documents/papa-francesco_20210503_world-migrants-day-2021.html

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMEURE DANS MON AMOUR.

DEMEURE DANS MON AMOUR.

TEMOIGNANGE VOCATIONELLE DE SALVADOR RUIZ (Jaén, Espagne) Salut! Je suis Salvador, je viens de Jaén, j'ai 20 ans et je commence cette formation en tant que séminariste au Séminaire diocésain. Je commence ce voyage convaincu qu'il existe un Dieu qui m'aime et qui, en...