Les Soeurs Missionnaires Croisées de l’église d’Oruro promeuvent un centre de culture hydroponique.

Written by misioneras

10/04/2021

OMPRESS-BOLIVIE (03-24-21)

Les soeurs ont lancé il y a des mois un projet qui vise à aider le «pot des pauvres». Mais il veut aussi être un atelier qui forme les membres de la communauté à cette culture sans terre qui consomme peu d’eau. En plus, le jour de la célébration de la Journée mondiale de l’eau, le Saint-Siège a mis l’accent sur «la valorisation de l’eau», «reconnaissant que la sécurité alimentaire et la qualité de l’eau sont intimement liées l’une à l’autre».

CENTRE HYDROPONIQUE

Les Missionnaires présents à Oruro, en Bolivie, ont lancé cette initiative en décembre, le «Centre Hydroponique José López Solana». Avec un double objectif: « générer de l’autosuffisance et garantir la sécurité alimentaire au profit de nos frères du Comedor, La Olla del Pobre. Et former et réinsérer les personnes sans domicile fixe, les personnes à risque, dans la société », a expliqué Sœur Elisabeth Copa L’idée initiale était de créer un jardin commun, mais le manque de terre, le climat, la hauteur d’Oruro et le manque d’eau les ont amenés à «prendre des risques», explique la sœur.

LES OBJECTIFS DU PROJET

Un projet innovant qui favorisera une alimentation saine, une propre production et tout ce qui prend soin de l’environnement et de l’eau, et qui veut atteindre les familles d’Oruro. Ainsi, le projet devrait être étendu aux familles Oruro, aux unités éducatives et à d’autres institutions.

«Le but est de cultiver notre propre nourriture sans utiliser la terre, de cette façon nous formons les gens pour qu’ils puissent avoir un espace pour les cultures dans leurs maisons, nous savons que l’eau est rare, et qui sait qu’à l’avenir elle sera manque, Ce système de culture n’utilise pas d’eau, il est circulaire, il est avec des nutriments, et les espaces sont très petits, avec différentes formes de cultures, c’est une contribution au soin de la maison commune, avec l’alternative de la culture hydroponique » , explique Sœur Elisabeth Copa. Pour ce faire, un atelier de deux mois et demi se tiendra dans la seconde quinzaine d’avril. Ce sera un cours pratique pour acquérir les connaissances nécessaires afin que les familles et les communautés puissent avoir leur propre jardin hydroponique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REGARDEZ LE CIEL, MARCHEZ SUR LA TERRE

REGARDEZ LE CIEL, MARCHEZ SUR LA TERRE

L´ASCENSION DU SEIGNEUR "Que fais-tu en regardant le ciel? Allez en Galilée, là vous me verrez ». Regarder le ciel nous fait réfléchir à ce que nous vivons en dialogue avec le Seigneur. Regardez du point de vue de Dieu: appelez à la confiance, retrouvez l'espoir,...

NOUS SOMMES NÉES POUR ÉVANGÉLISER

NOUS SOMMES NÉES POUR ÉVANGÉLISER

ALBACETE (ESPAGNE) Être des femmes de la Parole est la réalisation du rêve de Nazaria: «Nous sommes nés pour évangéliser». Et aujourd'hui, comme hier, notre monde a besoin, faim, de la Parole de Dieu. Le drame aujourd'hui est qu'ils cherchent vertigineusement à...

SAINTE MARIE, ICÔNE DE LA MISSION

SAINTE MARIE, ICÔNE DE LA MISSION

Contemplez Marie en mettant en évidence trois caractéristiques en elle: Le courage. En embrassant l'inconnu, Maria brise ses peurs et ses peurs pour s'ouvrir à la nouveauté. Une nouveauté sans garanties proposée par Dieu. Elle dit oui.L´ouverture. Son fils la laisse...