SURVIVRE AU TERRORISME : LE POUVOIR DES CONNEXIONS

Written by misioneras

20/08/2021

Journée International des victimes du terrorisme.

Le traumatisme vécu par le terrorisme vous brise, mais il vous unit aussi. La connexion est une expérience humaine – elle nous rassemble et nous relie d’une manière que nous pouvons voir et ressentir.

Sans connexions, nous sommes destinés à rester isolés. Les connexions préservent l’amour et la passion, ainsi que renforcent et maintiennent la résistance interne au sein de notre communauté. Dans mon rétablissement, c’est le pouvoir de la connexion humaine qui m’a sauvé des moments les plus sombres où la respiration devenait trop dure. Grâce à mes relations, j’ai gagné en force et j’ai partagé ma douleur avec les autres. Cela m’a beaucoup aidé : à la fois individuellement et collectivement. Grâce aux liens avec les autres, j’ai pu revivre. Et cela a montré à quel point les connexions sont importantes.

Les connexions [donnez-moi] une voix forte. Ils nous permettent à tous de contrer les discours terroristes et les discours de haine. Accélérer ma récupération et ma résilience. Par le contact et la communication, de nouvelles idées sont générées, des informations, des expériences et des compétences sont échangées. Et, même si nous sommes capables de nous connecter à distance, ce qui est important, c’est cette étreinte, ce sourire, cette main ou ce regard réconfortant et, finalement, le flux naturel de larmes.

Nous sommes tous liés par la force que nous avons dû nous enseigner, notre résilience et notre désir de faire du monde un endroit plus connecté. En étant ensemble, nous ne sommes pas seuls.

https://www.un.org/victimsoftterrorism/en/international-day-2021

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DEMEURE DANS MON AMOUR.

DEMEURE DANS MON AMOUR.

TEMOIGNANGE VOCATIONELLE DE SALVADOR RUIZ (Jaén, Espagne) Salut! Je suis Salvador, je viens de Jaén, j'ai 20 ans et je commence cette formation en tant que séminariste au Séminaire diocésain. Je commence ce voyage convaincu qu'il existe un Dieu qui m'aime et qui, en...