L’ESPRIT ÉTAIT PARMI NOUS.

Written by misioneras

25/08/2022

POTOSI (BOLIVIE)

Se promener dans le centre de la ville, c’est vérifier la richesse que le Cerro Rico a produite au cours des cinq siècles d’exploitation minière. Les églises le révèlent dans les façades, les peintures, les plafonds à caissons et les portails, comme une expression du travail artisanal et architectural de l’époque. L’école d’orfèvrerie expose de nombreuses pièces d’argent réalisées selon diverses techniques. Les cadres des tableaux et des toiles sont souvent décorés de feuilles d’or.

La visite de la Villa Impériale a constitué pour nous un beau et profond voyage artistique, bien que l’histoire révèle le revers de la médaille : dans l’exploitation minière du Cerro Rico, plus de huit millions de personnes ont perdu la vie, en plus, cette industrie Il a eu lieu dans des situations d’exploitation par le travail qui ont causé des maladies et des décès. Sans oublier les techniques métallurgiques qui laissent les terres et les cours d’eau pollués et inutilisables pour la consommation agricole, animale et humaine.

C’est dans ce cadre que s’est développée l’évangélisation de Potosí. Et dans ce monde paradoxal et complexe, notre communauté s’est insérée, souhaitant répondre à la précarité de l’emploi, à l’insuffisance de la santé et de l’hygiène, au nécessaire soutien éducatif des enfants et à l’évangélisation des familles.

Le bâtiment en témoigne : des douches et un dispensaire médical, des ateliers textiles, une bibliothèque et la vice-paroisse de San Gerardo. Cela fait partie de ce que nous avons trouvé lors de la visite canonique à cette communauté, effectuée du 16 au 20 août, par la supérieure générale, Mère Ma. Joaquina Lozano, accompagnée de sa conseillère, H. Alejandra González.

Ces jours-ci, nous nous trouvons avec une communauté paroissiale mature. Composée d’hommes et de femmes amoureux du Christ et engagés dans l’Église. Chacun avec un ministère différent, mais un désir commun : marcher ensemble et répandre l’évangile à plus de gens. Non seulement nous avons passé un moment festif avec eux, mais nous avons été les témoins privilégiés de dialogues sur leurs certitudes, leurs préoccupations et leurs recherches. Nous n’avions aucun doute : l’Esprit qui fait communauté était parmi nous. Le M. Général les a encouragés à avancer dans leur engagement ecclésial comme expression de leur foi.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

TOUJOURS UN OUI AU CHRIST

TOUJOURS UN OUI AU CHRIST

JUNIORAT INTERNATIONAL smart Le 27 septembre, 30 ans après la béatification de sainte Nazaria, le Juniorat international a commencé à la Maison générale par une Eucharistie présidée par D. Julián Nicolás, SACNI. Dans l'homélie, où nous avons partagé en famille ce que...

LA CULTURE DU FUTUR.

LA CULTURE DU FUTUR.

La sécurité alimentaire n'est pas quelque chose qui va de soi et, pour le moment, elle est gravement menacée par divers facteurs. Cependant, il est également à risque en raison de la réduction de la biodiversité et du produit des sécheresses et des inondations dérivé...

VOTRE ORDINATION, UNE CARESSE DE DIEU

VOTRE ORDINATION, UNE CARESSE DE DIEU

SACNI, ARGENTINE Le père Fabián González Balsa a été ordonné le 17 septembre évêque auxiliaire du diocèse de Río Gallegos par Mgr Jorge García Cuerva. Dans l'homélie, il lui a été demandé d'être un pasteur blessé, car ce n'est qu'à partir de notre propre vulnérabilité...