DIEU PAR LA VIRTUALITÉ

Written by misioneras

29/04/2021

EL PROGRESO (HONDURAS)

Dieu se manifeste à travers l’histoire et marche avec nous aujourd’hui.

Je fais partie de l’équipe de la pastorale éducative de l’Institut technologique Santa Elizabeth d’El Progreso, Yoro, Honduras. Compte tenu de la nouveauté du COVID 19, cela a été l’un des plus grands défis pour moi, pouvoir guider dans la foi les adolescents et les jeunes de notre institution à travers les différentes activités programmées en cette année 2021.

Le monde de la virtualité est l’un des grands médias où la Grâce de Dieu continue d’agir sur des visages spécifiques. Nous n’avons pas pu être en personne avec nos élèves, mais je les vois et dialogue avec eux tous les jours. A travers la caméra je peux percevoir, sentir, voir et expérimenter le visage proche de Dieu dans les processus de chaque jeune.

Cela a été une expérience très fructueuse pour moi, être capable de chercher les voies et moyens de la manière dont je vais faire connaître Dieu en ces temps et devant ce médium virtuel.

Dites-leur que ce Dieu ne me laissera pas tranquille et fermez mes bras pour attendre.

Nous avons réalisé les premières activités de la pastorale éducative à travers la caméra virtuelle, et nous avons fait:

  • promouvoir de l’Évangile par les célébrations eucharistiques si réconfortantes pour les élèves et leurs parents
  • réfléchir sur le temps du Carême: par la prière et les actes pénitentiels,
  • méditer sur la passion du Seigneur à travers le chemin de croix
  • pratiquer des œuvres de miséricorde dans la vie quotidienne.

Le plus surprenant, c’est que de nombreux lycéens ont décidé de pratiquer les œuvres de miséricorde en descendant dans la rue. Avec la plus grande précaution, certains ont organisé « nourrir les affamés », apportant nourriture et cuisine à partager dans un abri, d’autres habillés nus « , vêtus de vêtements ces familles qui, face à l’ouragan ETA et IOTA, ont perdu tous leurs biens. les maisons ont été inondées, d’autres ont apporté une contribution financière afin qu’ils puissent acheter des articles ou des produits pour leurs besoins immédiats.

Le Seigneur de la vie m’a rempli de joie et d’espoir lorsqu’ils ont partagé leurs expériences avec moi et j’ai pleuré d’émotion en voyant les vidéos qu’ils ont créées avec l’activité réalisée. Nos jeunes ont pu rencontrer la réalité de ces familles pauvres et vulnérables. Cette joie a été pour moi un tremplin pour vivre la Pâques de la Résurrection et pour pouvoir leur communiquer que le Christ est ressuscité.

Les dispositifs virtuels sont devenus à cette époque l’un des moyens de communiquer et de cultiver la rencontre avec le Dieu de la vie et de l’histoire, Lui Dieu Sauveur et Libérateur, Lui Dieu qui utilise tous les moyens pour nous le dire en la personne de son Fils Jésus  » Je suis toujours avec vous, jusqu’à la fin du monde »(Mt 28,20).

        

Sr. Verónica Argumedo Munguía m.c.i.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

REGARDEZ LE CIEL, MARCHEZ SUR LA TERRE

REGARDEZ LE CIEL, MARCHEZ SUR LA TERRE

L´ASCENSION DU SEIGNEUR "Que fais-tu en regardant le ciel? Allez en Galilée, là vous me verrez ». Regarder le ciel nous fait réfléchir à ce que nous vivons en dialogue avec le Seigneur. Regardez du point de vue de Dieu: appelez à la confiance, retrouvez l'espoir,...

NOUS SOMMES NÉES POUR ÉVANGÉLISER

NOUS SOMMES NÉES POUR ÉVANGÉLISER

ALBACETE (ESPAGNE) Être des femmes de la Parole est la réalisation du rêve de Nazaria: «Nous sommes nés pour évangéliser». Et aujourd'hui, comme hier, notre monde a besoin, faim, de la Parole de Dieu. Le drame aujourd'hui est qu'ils cherchent vertigineusement à...

SAINTE MARIE, ICÔNE DE LA MISSION

SAINTE MARIE, ICÔNE DE LA MISSION

Contemplez Marie en mettant en évidence trois caractéristiques en elle: Le courage. En embrassant l'inconnu, Maria brise ses peurs et ses peurs pour s'ouvrir à la nouveauté. Une nouveauté sans garanties proposée par Dieu. Elle dit oui.L´ouverture. Son fils la laisse...