LA PAIX NÉCESSAIRE

Written by misioneras

28/01/2021

Au milieu de la troisième vague de la pandémie, alors que nombre de nos pays sont en alerte rouge, provoquant un resserrement des restrictions, nous devons regretter les manifestations de violence.

L’Agence Fides nous présente une situation grossière et douloureuse:

  • En Colombie, la violence croissante est perpétrée par des gangs et des groupes armés. Mgr Rubén Darío Jaramillo appelle cela «une vraie guerre». L’évêque a expliqué que «les différents groupes criminels veulent s’emparer des secteurs stratégiques par lesquels la drogue passe…» Rien que ces derniers jours, quelque 200 personnes ont quitté la zone et 500 000 autres sont piégées sur des sites de combat.
  • Au Brésil, en 2020, les cas de torture dans le système pénitentiaire brésilien ont presque doublé par rapport à 2019. Rapports de cas de torture avec agressions physiques, traitements humiliants et dégradants et / ou violation du droit à la santé de la population interne.
  • En Éthiopie la guerre civile punit la population. On constate que plus de 50 000 personnes déplacées ont un besoin urgent «de nourriture, de produits de première nécessité non alimentaires, de médicaments, d’eau, de tentes et d’un soutien psychosocial. Des enseignants, des experts en administration et un soutien logistique sont également nécessaires ».
  • Le Secrétariat épiscopal pour l’Amérique centrale au Honduras a lancé un appel aux flux migratoires des Honduriens qui se dirigent vers les États-Unis dans des caravanes et qui ont été violemment détenus au Guatemala. La nouvelle caravane, d’environ 9 000 personnes, fuit la pauvreté, le manque d’opportunités et les débris causés par le passage de deux ouragans dévastateurs qui ont encore réduit le pays à la pauvreté.

Notre engagement

« Promouvoir la culture de la paix, être des femmes artisans de paix, éduquer à la non-violence et soutenir les actions et projets en faveur de la paix, du pardon et de la réconciliation » (Conclusions XV Chapitre Général, p. 21). Et cela nous met au défi de rechercher d’urgence les voies et les moyens de tisser la réconciliation avec l’Église, avec toute personne de bonne volonté.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UNE COMMUNAUTÉ UNIVERSELLE D’AMOUR

UNE COMMUNAUTÉ UNIVERSELLE D’AMOUR

Seigneur, fais de nous une communauté universelle d'amour, car tout est interconnecté. Dans le cadre de l'année Laudato Si ', le Réseau ecclésial panamazonien (REPAM) propose une prière quotidienne avec Laudato Si' dans la Chère Amazonia. Nous voulons en faire écho...

UNE CHAÎNE D´AMOUR

UNE CHAÎNE D´AMOUR

DU QUARTIER EL CHAMIZAL AUX VILLAGES DE GUERRERO (MÉXIQUE) La pandémie COVID 19 a permis aux gens de se demander ce qu'ils peuvent faire pour ceux qui en ont le plus besoin. C'est pour cette raison que de nombreuses connaissances nous ont approché, dans la région de...

ACCOMPAGNER LES COMMUNAUTÉS

ACCOMPAGNER LES COMMUNAUTÉS

ALMERÍA (ESPAGNE) ET BUENOS AIRES (ARGENTINE) Nous voulons continuer à accompagner les communautés, malgré les limites de la mobilité et des restrictions qui ne nous permettent pas de se déplacer. C'est pourquoi, du gouvernement général, nous avons pris la décision de...