DISCERNONS ENSEMBLE POUR UNE MISSION RENOUVELÉE.

Written by misioneras

19/05/2022

CONSEIL GÉNÉRAL ÉLARGI 2022.

Alors que je préparais ces mots pour commencer notre Conseil général élargi, les échos de la XXIIe Assemblée plénière de l’UISG (Union Internationale des Supérieures Générales) résonnaient en moi, tenue à Rome du 2 au 6 mai avec pour devise : « Embrasser la vulnérabilité sur le chemin synodal ».

Je crois que cette devise peut refléter le moment que nous vivons en tant que congrégation. Si nous sommes ici, franchissant une nouvelle étape dans notre processus qui a commencé en novembre 2020, c’est parce que nous sommes conscients de notre vulnérabilité, de la fragilité et de la précarité de beaucoup de nos présences et processus, de nos communautés et de notre mission, parce que peu d’entre nous se voir et faible…

Je veux partager avec vous quelques-unes des réflexions de ces jours qui, je crois, peuvent nous aider dans ce moment de rencontre et dans notre soutien après le processus, de notre service gouvernemental.

  • Le potentiel transformateur de la vulnérabilité parce que la vie – telle que nous l’avons connue, y compris la vie religieuse, a pris fin -. Cela n’implique pas la mort, mais la transformation. Nous sommes dans un moment de grâce, un seuil entre ce qui était et ce qui est encore à venir.
  • Au cours de cette période de transition, la vie religieuse passera du temps à réfléchir sur la meilleure façon de prendre soin de ses membres et de gérer les biens, mais qu’en est-il de la meilleure utilisation des talents, du temps et de l’énergie de ses membres ? qu’en est-il de la pérennité de son charisme et de sa mission ? Comment prendre soin de l’âme de leurs communautés ?
  • Permettons à la grâce d’intercéder et soyons prêts à la recevoir. Ce n’est pas seulement un changement organisationnel, mais aussi un engagement à embrasser un travail spirituel de transformation personnel et interpersonnel. On nous a rappelé qu’embrasser notre vulnérabilité, vivre la plénitude de notre humanité avec un cœur ouvert, est ce qui nous transforme. On nous a parlé du leadership dans ce processus et de la façon dont les études montrent très clairement que les qualités les plus importantes d’un leader doivent être ancrées, honnêtes, réelles et accessibles.
  • Enfin, il est facile de perdre espoir dans des moments comme ceux-ci, où les défis sont énormes, complexes et changeant rapidement, mais l’espoir d’une nouvelle vie ne repose pas sur la capacité d’avoir de nouveaux membres ou de prolonger leur longévité ; mais reposez-vous dans le cœur des membres existants ou il n’y a pas d’espoir.

D’autre part, le CGA dans lequel nous nous trouvons est un événement synodal, qui continue un processus que, dès le début, nous avons voulu impliquer tous. Nous voulons continuer à marcher ensemble, en co-responsabilité et avec le sens du corps.

Pour reprendre les paroles de l’UISG : la seule façon de procéder avec sagesse est de rester proche de Dieu et de ce que Dieu fait, de se souvenir de la fidélité de Dieu dans le passé, mais d’en oublier suffisamment pour pouvoir remarquer les nouveautés que Dieu fait dans le présent.

Le charisme et les traditions fondatrices sont un lieu solide où rester, mais elles doivent être ouvertes sur l’avenir. Nous devons embrasser l’incertitude avec curiosité, car ce que Dieu fait ne peut pas être nommé à l’avance, mais il peut être perçu si nous sommes attentifs, si nous vivons avec certaines dispositions et attitudes, avec émerveillement contemplatif, attention compatissante et espérance.

Je veux terminer par quelques mots du Pape François qui, dans son audience, nous a dit :

L’Église apprend de son Maître que, pour donner sa vie, au service des autres, elle est invitée à reconnaître et à accepter sa propre fragilité et, à partir de là, à s’incliner devant la fragilité de l’autre.

Et il nous a aussi invités à faire notre propre chemin synodal, où jeunes et vieux échangent leur sagesse et leurs visions de la vie consacrée ; où toutes les cultures sont assises à la même table du Royaume ; où les histoires sont traitées à la lumière de Jésus ressuscité et de son pardon ; où les laïcs peuvent participer à vos spiritualités.

Ces paroles peuvent devenir prière en nous aujourd’hui, demandant au Seigneur que la reconnaissance de notre vulnérabilité et de notre faiblesse nous rapproche des faibles et des vulnérables et que nous puissions vivre véritablement en synodalité… AMEN

Maria Joaquina Lozano Lopez, MCI

Supérieur général

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CHAPITRE PROVINCIAL EUROPE – AFRIQUE 2022

CHAPITRE PROVINCIAL EUROPE – AFRIQUE 2022

Cela a commencé par une retraite, un espace pour se préparer à écouter Dieu. Si, en soi, le chapitre est un moment de grâce particulier, il a aussi représenté un but intermédiaire dans le processus de discernement vécu par la congrégation pendant deux ans. Une...

LES MAINS SUR LE CŒUR ET LES YEUX SUR LA TÊTE.

LES MAINS SUR LE CŒUR ET LES YEUX SUR LA TÊTE.

VOLONTARIAT INTERNATIONAL « DESCENDRE DANS LA RUE » 2022. Même si, au départ, je me voyais sans le droit ou la capacité de vous dire quelque chose qui vous motiverait pour votre prochain projet, je veux juste partager un peu de mon cœur qui se forme au fil des années...

ÊTRE DES INSTRUMENTS POUR LA RENCONTRE AVEC DIEU

ÊTRE DES INSTRUMENTS POUR LA RENCONTRE AVEC DIEU

La rencontre avec les jeunes et les familles par la parole de Dieu. Nous en tant que MCI accompagnons les jeunes en les écoutant quand c'est nécessaire, nous n'avons pas de limites de temps, quand c'est nécessaire les portes sont ouvertes pour les écouter et les...