DEVENEZ PROCHAIN

Written by misioneras

04/02/2021

Il existe deux types de personnes: celles qui s’occupent de la douleur et celles qui passent; ceux qui s’inclinent en reconnaissance des blessés et ceux qui distraient leur regard et accélèrent le rythme. En effet, nos multiples masques, nos étiquettes et nos déguisements tombent: c’est le moment de vérité. Allons-nous nous pencher pour toucher et guérir les blessures des autres? Allons-nous nous pencher l’un sur l’autre? Tel est le défi actuel, dont nous ne devons pas avoir peur. En temps de crise, l’option devient pressante: on pourrait dire qu’en ce moment, quiconque n’est pas un voleur ou tout le monde qui ne passe pas, est soit blessé, soit met quelqu’un qui est blessé sur ses épaules. Lettre encyclique Fratelli tutti, n. 70

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

UNE COMMUNAUTÉ UNIVERSELLE D’AMOUR

UNE COMMUNAUTÉ UNIVERSELLE D’AMOUR

Seigneur, fais de nous une communauté universelle d'amour, car tout est interconnecté. Dans le cadre de l'année Laudato Si ', le Réseau ecclésial panamazonien (REPAM) propose une prière quotidienne avec Laudato Si' dans la Chère Amazonia. Nous voulons en faire écho...

UNE CHAÎNE D´AMOUR

UNE CHAÎNE D´AMOUR

DU QUARTIER EL CHAMIZAL AUX VILLAGES DE GUERRERO (MÉXIQUE) La pandémie COVID 19 a permis aux gens de se demander ce qu'ils peuvent faire pour ceux qui en ont le plus besoin. C'est pour cette raison que de nombreuses connaissances nous ont approché, dans la région de...

ACCOMPAGNER LES COMMUNAUTÉS

ACCOMPAGNER LES COMMUNAUTÉS

ALMERÍA (ESPAGNE) ET BUENOS AIRES (ARGENTINE) Nous voulons continuer à accompagner les communautés, malgré les limites de la mobilité et des restrictions qui ne nous permettent pas de se déplacer. C'est pourquoi, du gouvernement général, nous avons pris la décision de...